accueil

la maison

la ville

accès

histoire

tarifs

Nous contacter

 
 
 
  Villa de vacances à louer à Oliva Costa del Azahar, Espagne
Oliva, Spain
 

Oliva et le territoire qui lui appartient ont été, depuis bien longtemps, le lieu d'établissement de différents peuples qui se sont installés tout au long des siècles dans cette partie de la Meditérranée: Ibères, Romains, Musulmans et Chrétiens ont vécu ici et y ont laissé leur trace: gissements arquéologiques très importants, le célèbre réseau de canaux d'irrigation, les ruines des châteaux, le tracé des rues...

L'histoire d'Oliva est parsemé d'évènements et de personnages qui nous parlent d'un passé qu'il ne faudrait pas oublier. La Reconquête Chrétienne amena les premiers seigneurs. La légendaire famille Carròs, qui fit place à celle des Riusecs, aux Centelles et aux Borja. C'est à l'époque des Centelles et dans le cadre du magnifique palais rennaissance (disparu aujourd'hui) que la ville d'Oliva connaîtra la plus grande splendeur du Comté, créé en 1448. Le facteur essentiel de cette splendeur est la culture de la canne à sucre, véritable moteur d'une économie à bon rendement grâce à la main d'oeuvre musulmane.

Lorsqu'en 1609, l'expulsion des morisques vide les campagnes et les villes valenciennes, Oliva passe par des moments difficiles, bien que ce n'est pas la ville la plus touchée. Il faudra attendre l'arrivée du XVIII ème siècle pour qu'Oliva et les villes de l'ancien Reigne de Valencia commencent une époque de récuperation, qui atteindra le summum du niveau économique ainsi que celui du niveau culturel. L'érudit Gregori Mayans deviendra le personnage principal de la vie culturelle de l'époque. Depuis sa ville natale, et maintenant des contacts avec ses collègues espagnols et européens, il dévellopera toute une activité intellectuelle, dont la fécondité et le haut niveau atteint fera l'admiration de tous. Son neveu, l'Amiral Gabriel Ciscar et Régent de l'Espagne aura l'occasion de vivre de très près les évènements turbulents du début du XIX ème siècle, avec la proclamation de la première Constitution Espagnole et la Guerre de l'Indépendence. Il sera condamné à mort et pourra s'échapper grâce à l'aide du Duc de Wellington, son ami militaire Anglais. Une fois que le Duché des Borjas et ses fils illustres auront disparus, Oliva fera face à l'époque contemporaine en remplaçant la culture de la canne à sucre par d'autres productions qui devraient relancer l'économie locale. C'est alors que l'on assistera jusqu'à la moitié du XIX ème siècle à l'apogée de l'industrie de la soie grâce aux plantations de mûriers blancs où l'on élèvera le verre à soie. Lorsqu'on aura épuisé cette ressource, ce sera le riz et les oranges qui prendront le relais. On cultivera le riz jusque dans les années 60, mais la culture des orangers convertira Oliva en une des premières productrices d'agrumes du Pais Valencia et ceci sera la base de son activité économique. L'industrie et le tourisme, de leur côté, sont considérés comme des facteurs essentiels pour mettre en marche une diversité de secteurs qui s'adapte à la conjoncture Européenne.